Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Palazzo Montpellier

L'identité d'un lieu

> Association de photos de différents formats pour un rendu de qualité jusqu’au format 265 x 193 cm.

> Montage animé en une vidéo 4K de 2’.

Bases de mon travail photographique, certains fragments de paysage urbain ont toujours fascinés mon regard; certaines compositions m’interpellent par leur impact visuel et leur capacité à capter l’émotion, d’autres m’apparaissent remarquables car elles signent l’identité d’un lieu.

En découverte d’un lieu, je l’observe dans sa globalité, dans ses détails, pour en comprendre l’articulation architecturale ou géographique, et je pose mon regard sur ce qui capte mon attention en observant la ville et le ciel qui la domine.

Ce travail est très proche du carnet de voyage où l’on ne consigne que l’essentiel par des mots et des dessins, mais ici et par la mise en scène, se sont des photographies associées en ribambelles qui donnent à voir l’identité recherchée. C’est ma conception de la création dans ce domaine où mon intérêt pour l’image trouve sa cohérence.

Le projet «Palazzo Montpellier» se présente comme une composition photographique associant des clichés d’éléments architecturaux capturés au détour du centre urbain.
Recréant les différents niveaux d’une bâtisse inspirée des palais vénitiens, des photographies de ciels, toitures, coursives, surplombent celles de fenêtres, et enfin de portes qui parachèvent l’édification de la façade. Intégrée à la façade, une frise présente des photographies de tous les détails connus et moins connus d’architecture, d’art, et d’histoire de la ville.

Véritable personnification de la ville, “Palazzo Montpellier”, édifice polymorphe à son image, regroupe ainsi tous les détails urbains, esthétiques et historiques, qui signent sa propre identité.

Inspirée par mon passage comme professeur d’Arts plastiques à l’École d’Architecture de Montpellier où l’un de mes cours portait sur un regard ouvert à la ville, cette création est le fruit d’un travail de recherche de nombreuses années et découle de l’intérêt et du plaisir de découverte des cœurs de villes.

Comme fil conducteur de ce travail : la recherche d’un jeu d’association de plans, d’alliances, de couleurs, de contrastes et de lumières, afin de produire une unité de rythme et de mouvement sur le thème abordé.

Photographie