Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

COVID-19

Cette période de confinement me porte depuis un mois à la réflexion et à des préoccupations non abordées jusqu’à maintenant dans mes projets photographiques.
Lors de mes promenades quotidiennes à Montpellier, je suis en présence d’une ville déserte, où rares sont les scènes de vie… apparaissent alors des détails d’architecture et des fragments de paysages urbains.

A partir de ces détails qui me sont apparus évidents et plus ou moins connus du centre ville de Montpellier, j’ai entrepris de travailler sur deux thèmes, dont l’un est lié à la pandémie Covid 19 et ses différentes répercutions et l’autre au changement climatique.

Ah oui quand même !

Bâche imprimée photo avec œillets 135 x 90 cm, mastic-colle et pigments naturels.

Rue de Candolle

A l’arrivée de la pandémie en Chine et en Europe début mars, je n’avais pas du tout anticipé ce qui allait advenir avec ce Covid 19… c’est ma fille, au début du confinement qui m’a fait prendre conscience d’un drame à long terme !

 

L’arrêt !

Bâche imprimée photo avec œillets 135 x 90 cm, mastic-colle et pigments naturels.

La pandémie Covid 19 s’impose.

 

 

Représentations artistiques

Bâche imprimée photo avec œillets 135 x 90 cm, mastic-colle et pigments naturels.

Opéra, Place de la Comédie

Les arts à l’arrêt de préparation et de présentation…mais la création à plein régime !

 

Tout est calme ?

Bâche imprimée photo avec œillets 135 x 90 cm, mastic-colle et pigments naturels.

Place St Pierre

C’est presque surréaliste cette non présence de personnes et de véhicules…cet arrêt d’activité.
Un minimum de bruits qui rappel les jours où la neige tombe à gros flocons.

Lion noir

Bâche imprimée photo avec œillets 135 x 90 cm, mastic-colle et pigments naturels.

Droguerie Place Castellane

Lors de ce confinement, oiseaux, chats et chiens en laisse sont plus présents dans la ville, mais le rapport à l’animal à changé avec cette pandémie !
J’ai passé pas mal de temps sur les terrasses de la place Castellane et j’étais intrigué par l’origine de ce lion noir créé par son entreprise de cirage... Je le libère de sa condition publicitaire pour retrouver sa place dans la nature.

 

Lierre

Bâche imprimée photo avec œillets 135 x 90 cm, mastic-colle et pigments naturels.

Square de l’Intendance du Languedoc en 2006, rue Aigrefeuille

Le travail des jardiniers voirie et autres est interrompu... retour de la nature ! 

La poste

Bâche imprimée photo avec œillets 135 x 90 cm, mastic-colle et pigments naturels.

Entrée Chambre de Commerce, rue Jean Moulin

L’hégémonie d’Amazone renforcée en cette période, au détriment des conditions salariales et de sa propension à éviter l’impôt.  

Sortie du confinement

Bâche imprimée photo avec œillets 135 x 90 cm, mastic-colle et pigments naturels.

Bas-relief Arc de Triomphe

Envie d’échange, d’amour, de nature, de plage, d’activité, de voyage...
Le monstre Covid veille !

 
 

Distance de sécurité

Bâche imprimée photo avec œillets 135 x 90 cm, mastic-colle et pigments naturels.

Tour de la Babote

Cette période de transition va être très étrange…retrouver si c’est possible ses proches en gardant la distance et poursuivre sa vie en s’acheminant doucement vers la fin de cette pandémie !

 
Photographie